Tel : 01 75 95 13 30

    • 06 AOÛT 19
    Le congres SOFCEP 2019

    Le congres SOFCEP 2019

    Que retenir d’essentiel pour un patient en chirurgie esthétique ?

    PROTHÈSES

    –l’histoire des prothèses est complexe :
    très schématiquement il existe des prothèses lisses,micro textures et macro textures
    on reproche aux macrotextures de faire apparaître pour une sous marque plus souvent des lymphomes .certains lymphomes pouvant devenir des cancers !
    Signalons d’emblée que ces lymphomes sont très rares 1/40000.
    Les macrotextures sont une avancée certaine scientifique car les coques sont moins fréquentes qu’avec les lisses de mémé que les malpositions.

    Sur le plan pratique les macrotextures ont été supprimes par la France.
    Elles sont autorisées dans les autres pays européens.
    Des organismes internationaux comme l’ISAPS sont critiques sur la décision française.
    Le scandale des PIP et les mouvements de patients ont crée une sensibilité.

    L’important est d’être informé car émotion et démagogie sont au plus haut et le risque est très faible d’avoir un souci.
    Il faut éviter certaines prothèses avant la fin de l’enquête.
    Si un problème survient c’est parfaitement traitable et récemment les prothèses microtexturées sont revenues sur le marche !
    Pour les patients déjà opérés : consulter si inflammation et gonflement anormal, surveillance annuelle et radios au moindre doute!

    En conclusion dédramatiser et attendre la suite ….

    Les voies d’abord areolaire, axillaires ou sous mammaires sont valables
    Le contenu le silicone a largement la préférence sur le serum
    La position devant le muscle est préférée mais pas toujours possible !
    Les polyurethanes et les macrotextures sont interdites actuellement!
    Les transferts de graisse peuvent remplacer ou accompagner la prothèse.
    Ils demandent souvent plusieurs temps et donnent moins de projection.

    RISQUE DES INJECTIONS DE GRAISSE DANS LES FESSES

    Deux solutions prothèse de fesse ou injections de graisse ?
    Très fréquentes en Amérique du sud les injections ont eu des revers !
    La graisse transférée a pu créer des embolies graisseuses et parfois des morts, événement rare qui survient quand on injecte dans le muscle même.
    Conclusion :  rester en surface ou dans une zone très précise !

    QUOI DE NEUF ? très rapidement

    Lifting cervico facial sous local possible dans certains cas et dans certaines limites.
    Lifting de fesse en vogue (grands amaigrissement)
    Sillon sous fessier long difficile voire impossible a corriger.
    Probleme de prothèse de fesse: atrophie musculaire et serome (a prévenir ).

    Plastie abdominale on sculpte les muscles en aspirant en superficie et on est amène a faire une verticale si gros excès en largeur ! (région estomac)

    Chirurgie post bariatrique bras, 3 techniques avec aspiration essentielle
    Cuisse plusieurs variations mais verticale fréquente et nécessaire
    Pubis triangle a respecter
    Fesse prothèse d’abord avant le lift si injections ne pas dépasser 800cc pour certains si plusieurs opérations les faire en trois fois espacées de quelque mois.
    Par exemple bras et seins, puis abdomen, puis prothèse fesse et lifting cuisse.
    Attention au terrain et aux soins d’accompagnement!

    Plastie mammaire beaux résultats avec verticale pure (moins d’un kg de resection).
    Prothèse mammaire et ptôse beaucoup de communications ce qui confirme une chirurgie intéressante mais délicate!